Association

A propos de l’Association 51TH MASSILIA

L’Escadron de chasse Virtuel « 51TH Massilia » est une association de type loi 1901. Elle est à but non lucratif et a été créée en novembre 2005.

Elle permet d’officialiser une entité dédié à la simulation de vol axé militaire en réseau local. Cette pratique nommée LAN (Local Area Network) symbolise le fait de se rencontrer.
Ces LAN sont organisés à Marseille, en France, dans un local que nous avons aménagé et baptisé « Le Garage », dans une grande villa qui permet de manger et dormir sur place.

Nos LAN se font toutes les 6 semaines mais rien n’empêche participier à nos vols en ligne sur Internet.
Cependant le fait de privilégier les rencontres LAN à pour but de:

  • permettre une convivialité et un partage que ne permettent pas forcément les vols en ligne,
  • permettre de faire une coupure dans notre vie quotidienne; ces LAN s’effectuent très souvent sur deux jours continus.

Comme précisé plus haut, il s’agit de vol militaire et non civil. Cela signifie que nous pilotons des avions de chasse de différents types sur différents théâtres opération, le tout dans une mise en situation la plus proche possible du réel (Opération Desert Storm, Bataille d’Angleterre, Operation Allied Force, Bataille des Ardennes). Nous volons sur toutes les époques de l’aviation militaire.

En tant qu’escadron, nos vols sont axés sur la mission de coopération et d’intéropérabilité lors de nos LAN pour un objectif commun. Les combats « Joueur contre Joueur » sont réservés pour les vols online lors des rencontres avec d’autres escadrons.
C’est dans l’optique des vols en LAN que nous avons pour devise « Tous unis, Tous vainqueurs ».


Liste non exhaustive des simulations que nous jouons

  • DCS World, la simulation de vol militaire moderne
  • Falcon BMS, la simulation de référence sur F-16 (la suite de Falcon 4.0 et Falcon 4: Allied Force)
  • IL-2 Sturmovik, et toutes ses déclinaisons (1946, Cliffs of Dover: Blitz, Battle of Stalingrad et ses extensions),
  • Rise of Flight (la simulation « Premiere Guerre Mondiale »).

Egalement comme simulateur de vol, mais pas militaire et non aérienne, nous partageons aussi des moments sur le simulateur spatial « Elite Dangerous », suite direct de ses précédents opus Frontier: Elite II, Frontier First Encounters sortis des décennies plus tôt.